Willy Lux

Qui, dans le milieu du sport automobile, ne connaît pas Willy Lux ?

Le Verviétois écume en effet le rallyes belges et mondiaux depuis plus de vingt ans, toujours avec le même « jusqu’au boutisme ».

Tour à tour coéquipier, pilote puis team manager, Willy Lux a conquis ses partenaires par son professionnalisme et sa perpétuelle bonne humeur.

Willy Lux a tout d’abord été coéquipier. Il a professionnalisé le métier. Après une période avec « Didi », Willy Lux a connu de belles heures en compagnie de Marc Duez (Porsche, Audi Quattro, MG Metro 6R4) champion de Belgique en 1982, champion d’Allemagne en 1984 (Demuth), avant de plonger dans le bain du championnat du monde des rallyes avec Pascal Gaban. La paire fut sacrée championne de Belgique en Gr N en 1987, du monde en Gr.N en 1988 (Mazda 323). Willy Lux clôturera sa carrière de coéquipier avec Grégoire de Mevius, avec lequel il obtient un second titre de champion du monde Gr.N, en 1992 (Nissan Sunny). Entre temps, Willy a également goûté aux joies du pilotage, accumulant encore une autre expérience.

Avec l’âge (eh oui!), Willy Lux s’est senti attiré par d’autres occupations. Le travail de coéquipier possède une importante partie administrative où il est primordial d’être parfaitement organisé. Willy Lux a mis à profit toutes ces qualités pour rejoindre l’équipe Motorsport International. Il en partagera la direction avec Willy Plas durant quatre ans. C’est une période où le principal engagement de l’équipe s’effectue pour le compte de Renault Belgique. Willy Lux a donc, entre autres, activement participé à la conquête du titre de champion de Belgique de Bernard Munster (Renault Clio, 1996).

Parallèlement à cette nouvelle fonction, Willy Lux a été choisi comme Team Manager par Renault Angleterre pour son programme rallye (1998-2000)… un programme qui s’est concrétisé par un titre Pilote et Constructeur, de Champion d’Angleterre en 1998 et 1999 et un titre de Champion du Monde Constructeur F2 en 1999.

Aujourd’hui, une nouvelle page se tourne et Willy a pris en mains (1998) les destinées de L.D.T (Lux Development and Technology), une toute nouvelle structure dont le premier objectif est de réussir une saison impeccable avec Citroën Belux, par le biais de la participation d’une Saxo Kit-Car dans le championnat de Belgique des rallyes Div. 1, confiée à Pacal Gaban et Eddy Chevaillier.

Pour se faire, Willy Lux peut compter sur les connaissances techniques de son fils, Olivier, partie prenante dans la nouvelle équipe.

Olivier a fait ses armes de mécanicien chez divers préparateurs, principalement chez Toyota Team Europe (TTE) où il a engrangé une expérience appréciable. Olivier Lux a également travaillé pour le compte d’Audi Sport et de BMW Motorsport. Olivier a désormais sous sa responsabilité tout l’aspect technique de L.D.T.

Pascal ROUARD

TURBO MAGAZINE